Accéder au contenu principal

Le mieux est l’ennemi du bien

Vous connaissez ce vieil adage qui vous rappel que parfois, vouloir en faire trop, peut vous menez à la désillusion ?  L’écurie Škoda Motorsport l’aura malheureusement apprise à ses dépends lors de la 18ème édition du Telstra Rally Australia en 2005.

Colin5

Tout se déroulait pourtant comme dans un rêve pour la plus petite équipe du plateau. Le duo emblématique Colin McRae / Nicky Grist participait à leur seconde épreuve avec l’écurie tchèque après leur 7ème place acquise au Pays de Galles deux mois plus tôt. Profitant de leur position sur la route et des erreurs de Loeb, Solberg ou encore Grönholm, ils se retrouvent second derrière François Duval au soir de la seconde étape ! Inespéré. Mais Rovanperä et Stöhl sont encore en embuscade.

Avant les 3 dernières spéciales, ils rétrogradent en troisième position, à seulement 6.9s de la seconde marche du podium détenu par la Mitsubishi Lancer WRC du grand finlandais. Autant dire un souffle. Mais c’est à ce moment là que tout bascule.

rally-australia-history-11

L’écossais se plaint d’un embrayage « qui fatigue » et pour ne prendre aucun risque et assuré un second podium après celui du Safari en 2001, l’équipe décide de remplacer cet élément défaillant. En principe, sur ces WRC où tout est étudié pour la performance et l’efficacité, le remplacement d’un embrayage prend moins de 15 minutes. Une opération banale répétée tout au long de la saison. Mais pas cette fois. Le remontage prend étonnamment du temps et autour on s’aperçoit très vite qu’il y a un problème. Les mécaniciens se démènent mais les minutes défilent et les rêves de podium s’envolent. Il ne s’agit désormais plus de penser à un bon résultat mais plutôt à ne pas être hors course. Nicky, parti à la table de pointage, explique au journaliste qu’à partir de 10h57, ils écoperont de 10s de pénalité par minute dépassée. Mais toujours pas de Fabia à l’horizon. Il patiente, tendu, en scrutant l’horloge. 11h05, 11h15, 11h25, toujours rien. Et lorsque le chrono officiel affiche 11h59 c’est terminé. Ils sont hors course.

L’assistance cauchemardesque de Skoda

Une déception immense pour Colin et Nicky mais aussi toute l’équipe tchèque qui méritait de se retirer officiellement du WRC la tête haute avec un magnifique podium. L’image surréaliste de Colin rangeant son casque sous les applaudissements de tous les mécaniciens des autres teams du WRC est surréaliste et déchirante à la fois. Les mécaniciens Škoda terminèrent finalement peu de temps après le gong, dépités. Une édition qui restera dans les mémoires non seulement pour ce triste destin mais aussi pour la première victoire belge en championnat du monde et la seule pour François Duval ou encore les derniers podiums de Rovanperä et Stöhl. Il se passe toujours quelque chose aux antipodes.

rally-australia-history-12

 

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :