Accéder au contenu principal

Jour 0 (Mon Monte Carlo 2019)

Me voilà à quelques heures de m’élancer dans les reconnaissances de mon 3ème Rallye de Monte Carlo en copilote. Ce qui n’était pas encore le cas le 30 décembre, soit presque une semaine après la clôture des engagements. Impensable. Un coup de pouce du destin nommé Florian Bernardi qui sollicita mon nom auprès de Jean Michel Raoux qui venait de s’engager au tout dernier moment mais sans coéquipier. Un coup de fil plus tard, me voilà sur la liste des heureux équipages à participer à l’ouverture du championnat du monde.

50775298_502343466957785_3522383553683783680_n

J’avais alors deux semaines devant moi pour faire ma licence, terminer la logistique manquante, m’imprégner des règlements, préparer les reconnaissances et le plan ouvreur, joindre l’équipe italienne de Metiorsport pour régler tout ce qui pouvait l’être, faire le point sur mon matériel et me mettre dans la course. Lorsque je me souviens de notre premier Monte Carlo en 2014 avec Guillaume Tardy, nous avions bossés comme des acharnés des mois à l’avance et nous ne pensions jamais être prêts. Après 2 participations en ouvreur (2013 et 2015), 3 en coordinateur (2012, 2017 et 2018) et bientôt 3 en copilote (2014, 2016 et 2019), l’expérience est la meilleure des alliées.

49896349_10157107751409664_1363766985380331520_n.jpg

Restait alors le point primordial: l’équipage. Jean Michel étant absent jusqu’au 16 Janvier, nous nous sommes retrouvés seulement ce samedi sur Avignon pour travailler les caméras et les notes. De longues heures à ajuster son système sur les portions communes en 2016 et dégrossir ce qui pouvait l’être sur celles de 2018 grâce à WRC+. Un formidable outil ! J’ai ensuite passé une bonne partie de la nuit à préparer tous mes cahiers en prévision des recos pour me faire économiser la moindre minute de sommeil disponible.

50598001_138276677114850_1301954120998977536_n

Hier, c’était le premier grand rendez vous, celui qui allait donné le ton de la semaine. Notre première rencontre avec l’équipe mais surtout notre monture: la Skoda Fabia R5. Depuis le temps que je souhaites ne serait ce que travailler sur cette auto, je vais faire encore mieux, je vais pouvoir rouler dedans. Comme un bon présage, la neige qui se faisait absente depuis décembre, est subitement tombée dans la nuit pour nous offrir une fine pellicule de neige et de glace sur toute la longueur de la base. Un vrai Monte Carlo !

50327591_562817340870188_1801884002106212352_n50422630_2236490503306674_216428126509465600_n

Lorsque nous arrivons, le tableau que représente le décor, l’équipe et l’auto est superbe avec toutes ces couleurs. Nous saluons chaque membre et Paolo, notre ingénieur et team manager pour la semaine, nous invite à régler notre canapé. Mais le mien est loin d’être confortable avec ce baquet étroit. Premier changement de setup ! Cette fois, je rentre sans problème mais la position n’est toujours pas adéquat. Habitué d’être très en arrière et incliner, je me trouve très droit, haut et avancé par rapport à Jean Michel. Malheureusement, avec ce baquet là, impossible de faire mieux car les protections l’en empêchent. Pour les essais se sera suffisant mais pour une course aussi longue, ils se mettent en quête d’une solution. J’ai déjà mal au dos après une demi journée …

50697438_352814465333117_902384422869794816_n

Les premiers runs en clous permettent de prendre la température du nouveau cocon, se découvrir en condition course pour Jean Michel et moi et s’imprégner du système de notes. Après environ 35km, Eric Camilli qui sera notre ouvreur pour ce rallye, s’installe à ma place afin de guider Jean Michel et ses retours sont plutôt positifs. L’efficacité s’améliore, l’auto est adaptée au terrain, au pilote et on rentre petit à petit dans la recherche de l’efficacité. Grâce à l’évolution de la base, la neige à fondue pour laisser place à l’humide et même au sec à la fin de la journée. L’idéal pour préparer un tel rallye avec une seule journée d’essai. Les runs se sont enchainés avec tantôt Eric, tantôt moi dans le baquet afin que chacun ressente et comprenne les changements effectués sur la voiture. Une journée très instructive et très agréable avec toute l’équipe qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur notre chance d’être où nous sommes. Mes parents, mon frère, ma belle soeur, mon oncle et des amis avaient fait le déplacement et se fut un bonheur. Pouvoir leur montrer un peu plus mon monde est très important pour moi.

50456895_1963487673720834_4850559704155291648_n50771305_290977211772518_4161069749221982208_n

Après deux essais de changement de roue, Paolo m’a fait un rapide topo du fonctionnement de la belle tchèque puis nous avons attendu la nuit pour régler la rampe de phare. Mais seuls, Jean Michel et moi. Une façon de nous responsabiliser et de nous faire mutuellement confiance. Direction ensuite Monaco en prévision d’aujourd’hui avec un arrêt obligatoire au restaurant « La Table de Marie » à Saint André les Alpes où nous avons retrouvés d’autres équipages mais surtout passé un agréable moment avec Eric, son père et des amis afin de se connaitre d’avantage et créer une certaine osmose. Arrivé aux alentours de 23h30, je vous ai écrit ce premier carnet « new look » qui j’espère vous donnera envie de suivre notre aventure.

49898661_2308727756113099_8081814319928442880_n50418375_2163062364022593_2296679228336242688_n50593679_2265155773714560_8815756769763524608_n

A ce soir pour le Jour 1 de ce Rallye Monte Carlo 2019 !

Sources:

Photos: Sixième Degrés (Erik Agostinelli)

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

One thought on “Jour 0 (Mon Monte Carlo 2019) Laisser un commentaire

  1. Je vous souhaite à tous les 2 un super rallye monte carlo
    Jmy est un excellent pilote et tu peux que bien t entendre avec lui c est un mec au top !!!
    Bonne course

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :