Accéder au contenu principal

Jour 1 (Mon Monte Carlo 2019)

8h00. La première journée de recos démarre pour moi. Je refais un dernier contrôle de mon matériel, si j’ai le bon cahier, je vérifie les obligations du timing, on s’accorde avec Paolo pour la disposition du camping car et de l’équipe d’assistance rapide.

50529041_1990507621252712_6627727762905890816_n

10h00. Nous nous rendons au siège de l’ACM avec Jean Michel pour récupérer les roadboocks et surtout le système GPS qui permettra de contrôler la vitesse et de nous suivre à la trace. J’y retrouve Yannick Roche, le copilote de Nicolas Ciamin, que je connais bien, Cédric Durand son ancien pilote ou encore Thibaut et Marion. Les Hautes Alpes en force ! Nous repartons de Monaco peu de temps après et direction la Bollène Vésubie pour rentrer dans le vif du sujet.

50333812_363948944399939_631561476154327040_n

11h30. Arrivé sur place, Ivan et Paolo nous installent les pneus clous pendant que nous équipons la Golf du GPS de l’organisation, de la caméra et du trip master. La fusée Soyouz fait pâle figure à côté ! Nous avalons un bout rapide à l’intérieur du camping car puis il est déjà l’heure de se mettre en route.

51064588_611809425945744_9161437556179468288_n

12h49. Nous sommes au départ de l’ES13/15. Le ciel est bleu azur, les spectateurs sont déjà au rendez vous et je récupère mon premier carnet de pointage de la semaine. « Tu es prêt ? » me demande Jean Michel. Oui mon capitaine ! Et il ne croyait pas si bien dire car pour une mise en jambe nous avons déjà beaucoup de travail. Les notes de 2016 ont bien évolué et nous modifions quasiment chaque virage, pour le mieux bien sûr.

13h30. Nous retrouvons Paolo et Ivan avec le van d’assistance rapide qui nous remettent les pneus slicks. Les légères traces de givre rencontrées ne justifient pas d’abimer nos clous qui risquent par contre de nous être très utiles par la suite. Nous repartons juste derrière Ogier pour l’ES14/16 qui a troqué la Focus RS pour une Subaru blanche. Des collectionneurs acharnés sont là avec des malles en plastiques remplies de miniatures, photos et vêtements à faire dédicacer.

14h02. Nous en terminons avec cette première boucle avec cette fois des notes plus parlantes pour nous deux et donc moins de corrections. La liaison de 40km pour retourner à la Bollène est longue mais elle sera agrémentée par les pilotes Hyundai qui nous encadrent, Sordo devant, Loeb derrière. Ça n’arrivera pas souvent ! On passe devant les assistances Toyota et Citroën, comme à l’ancienne, en bord de route et on sent que tout le monde prend cette journée de façon assez cool. Le timing est large et les spéciales sont bien connues.

50799582_785127698523228_8126280472826216448_n

14h58. Après un bref arrêt au camping car, nous sommes de nouveau sur la ligne de départ. Le rythme est cette fois plus soutenu, dans la limite du possible puisque passé 80km/h tout bip dans l’auto. Cela facilite la diction et surtout je peux inscrire sur mon cahier le rythme à adopter en course grâce à mes signes persos.

15h40. Fin des recos mais pas de la journée. 300km nous sépare de Gap et de notre hôtel pour la semaine. Sitôt arrivés sur l’autoroute, je profites du trajet pour commencer le travail de mise au propre et ainsi gagner facilement 2h de sommeil.

19h00. De retour dans les Alpes, nous récupérons rapidement nos chambres, posons nos affaires et nous repartons immédiatement pour le parc d’assistance afin de passer les vérifications administratives. Paolo nous donne les papiers de l’auto et à 19h27, nous arrivons en bout de queue et attendons notre tour.

50541994_246432942752106_1844838682998079488_n

20h37. Oui oui 20h37 (soit 1h pour 50m), c’est à notre tour de satisfaire aux check de nos documents, ceux de nos ouvreurs et de la voiture. La responsable nous remet nos petits sacs souvenirs mais surtout tous les tickets, pass et dernières infos pour valider définitivement notre engagement.

50117207_1989818121135213_753656689026138112_n

21h10. Après un repas rapide, nous voici de retour à l’hôtel où mon travail d’écolier commence. Et comme vous le voyez, ça ne sera pas du luxe (heureusement toutes les pages ne sont pas comme ça !)

23h00. Notes propres, affaires prêtes, je peux m’attaquer à ce deuxième carnet.

23h45. Carnet terminé, il est enfin l’heure de se coucher. Le réveil sonnera dans 6h.

A demain pour une grosse journée !

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

2 commentaires sur “Jour 1 (Mon Monte Carlo 2019) Laisser un commentaire

  1. Bravo, c’est vraiment très bien écrit, c’est un témoignage très intéressant qui permet de vivre de l’intérieur un rallye !
    Merci et bonne chance

    J'aime

  2. Cool
    J ai l impression de me retrouver des années en arrière ( bien sûr à plus petite échelle) car j ai jamais vécu un rallye monte carlo au côté de Jmy mais nous avons partagé des super moments
    A toi de les vivre maintenant

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :