Accéder au contenu principal

Au Safari Rally, le danger est partout

Et ce n’est pas un certain Richard Burns qui dira le contraire. Avec un retour annoncé pour *2020 (sous réserve de l’approbation du dossier par les observateurs FIA en Juillet), les grandes heures de l’épreuve africaine refont irrémédiablement surface.

open-uri20120928-13538-7923z9

Passionné maladif de cette épreuve unique dans le calendrier du WRC, la simple évocation du mot « Safari » me donne des frissons. Jusqu’à la dernière édition en 2002, tout était démesuré: des spéciales comprise entre 75km et 120km, sur routes ouvertes au milieu des bus de brousses et des 4×4 locaux, des autos spécialement préparées pour l’épreuve (par-buffle, snorkel, renforcement du chassis, réservoir grande capacité) mais aussi un hélicoptère « ange-gardien » qui suit chaque équipage pour le prévenir du danger en amont. Bref, on était aux antipodes d’un rallye moderne couru sur 400km en 2,5 jours et où on rentrait tranquillement à l’hôtel pour l’heure du diner.

Burns sur 206 au Kenya 4

Du podium de départ au podium d’arrivée, chaque kilomètre était une épreuve, aussi bien en spéciale qu’en liaison. En 2002, le duo Burns/Reid sur Peugeot 206 WRC alors 5ème, casse un amortisseur dans l’ES8. Il reste 50km de route goudronnée pour rentrer à l’assistance de Suswa. Sur 3 roues, l’équipage parvient tant bien que mal à rejoindre le lieu de leur délivrance mais c’est là que tout bascule.

Burns sur 206 au Kenya 3Une petite zone de « fech-fech », bien connue dans le milieu du rally-raid, sépare la route de l’entrée du parc d’assistance. Instantanément, la 206 s’immobilise, sous les yeux écarquillés des spectateurs et officiels. Marche avant, arrière, avant, rien n’y fait. Dans le brouillard de poussière très fine dégagé par ces manoeuvres, Robert et Richard commencent à redoubler d’ingéniosité et tout y passe: les roues de secours, les pierres et même une banderole publicitaire. A la radio, l’équipe Peugeot postée à quelques mètres de là, tente de trouver des solutions. Mais ils sont seuls. Personne n’a le droit de leur porter assistance puisqu’ils sont en liaison et toute assistance extérieure est interdite. 

Reid sur 206 au Kenya

Les minutes défilent et le désespoir se lit clairement sur leurs visages marqués par les efforts colossaux déployés. Le conseil donnait par François Chatriot est surréaliste: « Vous pouvez essayer de reculer, on pense que vous pouvez essayer en marche arrière ». La réponse de Richard ne se fait pas attendre: « Vous pensez qu’on a pas déjà essayé ! Venez ici pour nous aider et trouver des solutions ». Malgré un train avant gauche manquant, Thomas Radström et Denis Giraudet arrivent à passer le piège en force sous le nez de l’équipage Peugeot ! Robert parle alors à la radio pour dire à l’équipe que c’est terminé, que quelqu’un peut venir les chercher.

Radström sur Xsara au Kenya 3

Vidéo complète

Pas de happy end pour ce moment marquant de l’édition 2002, un des abandons les plus injustes et cocasses de l’ère moderne. Sur le rallye du Safari, la nature est un adversaire redoutable.

Burns sur 206 au Kenya 6

Sources:

EWRC-results

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :