Accéder au contenu principal

Jour 3 (Rally Islas Canarias 2019)

8h00. En ce mercredi matin, pas question de laisser nos petits copains s’amuser seuls. Nous arrivons 10min avant l’ouverture officielle des reconnaissances. Le but est clair: optimiser au maximum pour finir le plus tôt possible. On enchaine les 2 passages dans Arucas, passablement remanié pour cause de route coupée dans les gorges, puis nous rejoignons Moya. La seule spéciale qui nous avait résisté l’an dernier. Le goudron a été refait dans la partie détérioré. Cela va t’il suffire ?

57039853_351837015449785_3934454673250975744_n

9h42. On vient de terminer le nouveau secteur de la spéciale de Galdar et « Oh my god ! »: au moins aussi étroit qu’au shakedown mais plus rapide, avec des passages de tunnel aussi sombre qu’une caverne, des sauts, des épingles et surtout, un dénivelé et un pourcentage qui doit frôler parfois les 35% si ce n’est plus ! Pour dire, après un arrêt forcé, on arrivait péniblement à repartir en première et avec un cirage d’embrayage digne des plus mauvais conducteurs.

58704246_2297581060480869_549157387504713728_n

11h40. En avance sur le timing, on décide de s’autoriser 20min de pause pour manger un bout et prendre l’air. La météo est maussade ce matin avec même un léger crachin. Mais ici tout change très vite, heureusement. La circulation est dense dans les spéciales mais pas à cause des concurrents que l’on croise très rarement. A l’arrivée de la nouvelle spéciale de Valleseco on en termine enfin et Florian comme moi, commencions à saturer avec tous ces virages.

59301575_324798074849803_4885712448104955904_n

14h25. Nous retrouvons l’équipe à l’assistance pour un dernier briefing et un tour de l’auto et des documents pour les vérifications. J’ai besoin de couper un peu avec mes cahiers de notes alors j’aide au collage des stickers du rallye mais mes obligations me rattrapent. Il faudra bien le faire tôt ou tard ! Chacun son rôle 😉

58779013_619157158558855_8463715540509130752_n

18h00. C’est à notre tour de passer les vérifications techniques: casque, hans, combinaisons, sous vêtements de l’équipage puis installation du GPS, plombage, vérification du poids et bien sûr le contrôle de tous les éléments de sécurité. A 19h00 nous en avions terminés. C’est plus simple que l’an dernier pour se faire comprendre lorsqu’on a un traducteur dévoué dans l’équipe.

58961592_364798284166215_6079855004414377984_n

20h15. La team se retrouve dans notre appartement pour le repas préparé par nos soins. Et oui, nous sommes multifonctions. A 21h40, tout le monde retourne dans ses  quartiers pour être d’attaque pour le début des hostilités demain avec la free practice et la qualification. Alors à demain !

59561062_1028372004218118_3693623891185369088_n

Sources:

Photos: Erik Agostinelli (Sixième Degrés) / Victor Bellotto

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :