Accéder au contenu principal

Jour 1 (Cyprus Rally 2019)

Lundi 23 Septembre

3h30. A notre tour de partir, direction Marseille, Munich puis Larnaca. Daniel et Philippe ont rendez vous à 9h00 sur le port de Limassol pour récupérer notre précieuse cargaison. On passe de la grisaille Munichoise et d’à peine 10°C, pour les 30°C de l’ile Chypriote. Retour en été.

70688436_1366496260191907_2659427299958456320_n

15h00. Après avoir récupéré nos bagages, nous allons cette fois récupérer notre voiture de location avec une petite subtilité: sur ce rallye c’est moi qui conduit ! Passé anglais oblige, la conduite se fait côté gauche avec volant à droite. Je n’ai pas fini de freiner sur mes pédales imaginaires ! En route pour Nicosia (ou Lefkosia) pour récupérer notre logement et on pourra enfin souffler. Le moins que l’on puisse dire c’est que le décor est aride, les arbres ne sont pas légions dans le coin.

16h30. Nicosia est un joyeux capharnaüm entre les petites ruelles, les sens uniques mais la maison tient ses promesses. Spacieuse, fraiche malgré la chaleur extérieure et chargée d’histoire. Les gérants ont pris le temps de nous faire une vraie visite des lieux et on ne mettra pas longtemps pour s’y sentir bien. Malgré la fatigue, on reste sur notre lancée en allant faire les courses car je ne vous ai pas dit mais nos deux chauffeurs sont toujours au port en attendant le feu vert pour partir. Le sketch des douanes n’est pas terminé …

70646359_304517220418482_4367387007320588288_nCapture d’écran 2019-09-24 à 22.42.16.png

19h00. Nous venons enfin de récupérer nos deux boules de nerf au parc d’assistance qui ressemble d’ailleurs plus à un terrain abandonné qu’autre chose. Une foi rentré, on part explorer notre quartier à pieds à la recherche d’un restaurant mais le résultat n’est pas concluant. Finalement, et malgré les apparences, un établissement semble ouvert mais personne en terrasse ni à l’intérieur. Généralement ce n’est pas très bon signe. Persévérant et affamé, Florian tente le coup. On peut vous dire que le « Το Μαντρί » est une super adresse pour les fameux meze: ce flux continue de spécialités locales à partager. Un régal et enfin de la nourriture locale. Par contre prévoyait de la place ! Grâce à nous, les clients se sont peu à peu installés jusqu’à ce que la terrasse soit au 3/4 pleine.

Capture d’écran 2019-09-24 à 22.12.03

22h00. Extinction des feux. On a tous besoin d’une bonne nuit de sommeil pour recharger les batteries.

Mardi 24 Septembre

9h00. Un air de vacances plane ce matin avec ce petit déjeuner sur la terrasse. On prend le temps car on sait que c’est aujourd’hui qu’on pourra se le permettre. Je check un peu les mails et les dernières mise à jour histoire de ne pas louper d’infos.

Après midi. Comme au Barum, on décide d’aller faire un tour sur les ES pour s’imprégner un peu du type de route et de paysage. Un peu moins aride mais toujours aussi cassant, le tracé sera un vrai challenge ici. Quelques passages suffisent à nous donner une tendance sur les réglages utilisés par les uns et les autres mais aussi la dégradation du terrain après beaucoup de passages.

70650764_438266816813729_1170045066769596416_n70940601_725062781254885_8513691075590750208_n

17h00. Vérifications au Rally HQ pour récupérer tous nos documents. On se dit qu’avec une petite quarantaine d’engagés, tout irait très vite. Perdu. le staff parait débordé, il y a des documents partout et un concurrent derrière nous conseille même de bien vérifier que tout y est car il n’est pas rare d’avoir des oublis. Intéressant …

71109036_964278653908332_2627028158326505472_n

18h30. Une fois rentré, tri et vérification de tout ce que l’on vient de nous distribuer et j’attaque à lire, ranger, découper et coller pour la grosse journée qui nous attend demain.  Une fois le soleil tombé, la fraicheur s’installe rapidement et même si le thermomètre dépasse les 30°C, la chaleur ressentie est plus supportable que dans l’hexagone.

22h00. De vrai métronome. Fini les vacances, demain ça va secouer !

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :