Accéder au contenu principal

De la découverte à la confirmation (V.Sarreaud / Dakar 2021)

Nous avions suivit avec bonheur et admiration, le baptême du sable de Valentin Sarreaud dans le monde du rally-raid, et sur l’épreuve la plus mythique: le Dakar. Malgré un abandon mécanique cruel à 2 étapes du but, le duo Pisano/Sarreaud, sur leur Buggy SRT, avait réalisé des chronos dans le Top 20 mais avait aussi accumulé pas mal de galères. C’était en 2019, pour la dernière édition sur le continent Sud-Américain. Pour ceux qui voudraient se rafraichir la mémoire, petite piqure de rappel: Dakar 2019

Désormais organisé dans le désert Saoudien, le Dakar a du s’adapter et évoluer mais n’a pas perdu son esprit d’aventure et de dépassement de soi. Et lorsque l’occasion de regoûter au fesh-fesh et aux dunes s’est représentée, Valentin n’a pas hésité une seconde:

 » Je suis allé voir en spectateur, les essais de l’équipe PH-Sport de Bernard Piallat près de chez moi. Il y avait notamment Kris Meeke avec le Zephyr et un 3008 DKR. C’est une équipe que je connais bien et avec laquelle j’ai toujours entretenue de bonne relation. Bernard m’a présenté à un de leurs pilotes, Jean Luc Pisson-Ceccaldi, pour qui ça serait le premier Dakar et me voilà à enfiler un casque et découvrir le Zephyr sur cette base terre ultra cassante ! ».

Passé tour prêt d’enchainer sur un 2ème Dakar cette année, Valentin doit finalement faire l’impasse mais le hasard fait parfois bien les choses :

 » Jean Luc est un entrepreneur respecté et qui a réussi dans son domaine, le dépannage. Corse d’origine et Alsacien d’adoption, c’est un passionné de sport automobile qui n’a jamais pu participer à une compétition, faute de temps. Après une alerte cardiaque, il a tout remis en question et veut maintenant profiter au maximum. Il a participé à l’Africa-Eco Race et à quelques petites épreuves au Maroc mais pour son premier Dakar, il a voulu mettre toutes les chances de son côté: achat d’un Zephyr, d’un camion d’assistance et montage d’une belle structure JLT Racing. Il ne manquait que le copilote. »

118086971_10222458941677718_7205366620614809414_o.jpg

Malgré un contexte sanitaire délicat pour l’organisation d’épreuves sportives, le nouveau duo a pu se tester lors de l’Andalucía Rally début Octobre. Avec une 24ème place au général et surtout une 3ème dans la catégorie T3 (Prototype léger), on peut dire que l’acclimatation s’est bien passée:

« Je suis encore très nouveau dans le Rally-Raid et chaque kilomètre est l’occasion d’apprendre et de découvrir quelque chose. La philosophie de pilotage entre le Buggy SRT et le Zephyr est complétement différente: petit gabarit donc plus maniable, pas de parebrise (l’option avec existe, elle sera testée juste avant le départ en Arabie Saoudite), habitacle plus exigu, nous sommes des fourmis en comparaison aux camions ! Jean Luc aussi a tout à apprendre et j’aurais donc un rôle pédagogique plus important qu’avec Michaël Pisano  qui est un pilote aguérri. »

122095832_2738839933069982_8295531014970782713_o

S’il devait y avoir un seul objectif, ce serait celui de terminer. Engagés avec le numéro 397 sur leur Zephyr by PH-Sport, ils ne se priveront pas de jouer les troubles-fêtes bien-sûr, mais Valentin sait que le chemin sera long et parsemé d’embûches. D’autant que cette jeune catégorie prend de l’ampleur et que la qualité du plateau sera au rendez vous: Meeke, Ekström, Baud, Guthrie, Kariakin, pour ne citer qu’eux. Côté préparation, le pompier de profession n’a pas modifié grand chose de ses entrainements quotidiens:

 » L’hygiène de vie et les entrainements mise en place avant l’épreuve en 2019 ont porté leurs fruits durant toute la course. Je n’ai jamais senti de manque de ce côté là et j’ai donc continué sur cette dynamique pour l’édition 2021. C’est évidemment plus du côté sportif qu’il a fallu combler mon retard avec plus d’un an d’arrêt. J’ai pu effectuer quelques rallyes conventionnels pour maintenir mes aptitudes classiques de copilotes mais l’utilisation des nouveaux roadbooks électroniques, des GPS et la gymnastique cérébrale inhérente au Rally-Raid, doit se pratiquer. L’Andalucía Rally a justement permis de revoir un peu tout ça mais malheureusement, pour ce Dakar 2021, seuls les équipages prioritaires devront utiliser le roadbook électronique, faute d’appareils disponibles suffisants. Par contre, le principe de la distribution de roadbooks papiers déjà coloriés au moment du départ sera appliquée. Un gain de temps et de repos significatif pour tous les copilotes et les motards. Je vais pouvoir profiter du bivouac et vraiment décompresser entre les étapes, si on compare aux 5h de coloriage quotidiens en 2019. Enfin, l’étude des réglements et des protocoles sanitaires m’a bien occupé. »

120542088_10222831330267200_3336179490345145145_o

Et oui, car c’est un aspect désormais incontournable, même pour les sportifs professionnels. D’ailleurs, l’organisation du Dakar a du affrêter en urgence, plusieurs vols charters réservés à toute la caravane du rallye pour s’adapter à la fermeture des frontières saoudiennes en dernière minute. Départ un jour plus tôt que prévu, le 26 Décembre, et quarantaine obligatoire de 48h. Déjà éprouvant pour les proches, ce changement de dernière minute n’est pas des plus simples à gérer:

 » Mon plus « beau » partenaire est sans aucun doute ma compagne qui me permet de vivre ma passion malgré nos deux petites filles. Pour la plus jeune c’est encore un peu flou mais la plus grande a déjà vécu cette longue séparation. Nous avions mise en place des cartes dans sa chambre et cette année, son école a eu beaucoup d’attentions aussi pour l’aider à suivre son papa. En plus du test PCR négatif avant l’entrée sur le territoire, nous devons nous isoler 48h à l’hôtel avant d’être convoqué pour un nouveau test. Pour le moment, il y a surtout notre équipe (50 personnes tout de même) mais j’ai croisé quelques motards et l’équipe Kamaz. Alors on s’occupe entre sport, piscine et un peu de lecture de circonstance. Il faudra être vigilant, par exemple le copilote de Nani Roma a été déclaré positif et il a fallu trouver un copilote de remplacement au dernier moment pour un des favoris de l’épreuve en auto. Une fois le sésame en poche, la liberté d’aller et venir sera toute relative: hôtel, port, bivouac. On sera dans une bulle pendant 15 jours mais heureux de pouvoir rouler. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rassurez vous, Valentin a obtenu son test négatif hier et a donc pu enfin sortir de son hôtel pour se rendre au port où les équipes travaillent déjà pour préparer les véhicules. Les vérifications administratives et techniques auront lieu du 1 au 2 Janvier, le prologue et le podium le 2 Janvier à Jeddah et enfin départ le 3 Janvier de la capitale. Une journée de repos prévue à Ha’il le 9 Janvier et une arrivée à Jeddah le 15 Janvier. Si son emploi du temps le permet, nous essayerons avec Valentin de vous proposez un carnet de bord journalier, mais là aussi, ce sera une aventure ! Bonne chance à l’équipage 397 et à tous les concurrents de l’édition 2021.

Capture d’écran 2020-12-29 à 14.06.13

Sources:

Photos: Valentin Sarreaud / PH-Sport

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :