Accéder au contenu principal

Objectif atteint (Jour 6 / Dakar 2021)

Spéciale 6: Al Qaisumah > Ha’il / Liaison > 170 kmSpéciale > 448 km

C’est un équipage comblé et soulagé qui se présente au bivouac de Ha’il ce vendredi soir, apès une 6ème étape quasi parfaite. Hai’il, ce sera leur havre de paix pour la journée de repos de demain, enfin. Valentin voulait mettre un point d’honneur à réaliser la spéciale sans erreur, sans pépin mécanique, pour enfoncer encore le clou. Il n’aura manqué que quelques kilomètres pour gagner ce pari ambitieux:

 » Dans l’ensemble ce fut une super étape avec un temps très correct à la clé. Plus généralement, nous sommes ravis de notre première semaine. On a réussi à passer à travers les pièges et on a connu qu’une seule crevaison et 3 casses de courroie en  4000km ce qui démontre aussi notre approche raisonnée et la fiabilité de notre dromadaire mécanique. Sur la longue liaison qui nous menait au départ, on rattrape Lionel Baud, notre coéquipier lui aussi sur Zephyr, qui a un soucis de bobines et de bougies. On le suit jusqu’à retrouver notre assistance qui nous attendait pour retirer les pare-brise. Lionel qui pointe 15min avant nous, part mais les mécaniciens se rendent compte que si son problème réapparait, il va lui manquer des outils spécifiques. On décide de les embarquer avec nous, juste au cas où. Et on a bien fait. On retrouve Lionel et Loic au milieu des dunes, arrêtés, en train de mécaniquer. On leur jette la boite de clé et on repart aussitôt. Jusqu’au refuel au km125, tout s’est trés bien passé, avec un Jean Luc très à l’aise dans les dunes, ça roulait sur un très bon rythme. Bien aidé il faut le dire, par un autre coéquipier toujours sur Zephyr, Mansour Al Helei. Il nous a ouvert la route et ça se voyait qu’il avait l’habitude de ce terrain, ça roulait très trés vite, on s’est même permis de doubler une Mini ! Quel panard ! On a aussi croisé Loeb arrêté et surtout mon ancien coéquipier Mika Pisano en train de changer un cardan. »

135486923_5025522304156924_3901508824499454199_o

Mais dans un Dakar, tout peut très vite basculer. Heureusement, les deux compères réagissent vite et s’adaptent aux nouvelles situations en ayant toujours à l’esprit qu’il faut rentrer à tout prix, même si ne pas se donner à 100% est parfois frustrant:

 » Après le refuel, on a eu une micro alerte lorsque le moteur qui ne compte que 3 cylindres, en a perdu un. Jean Luc a remis un gros coup de gaz et le problème n’est plus jamais réapparu. L’équipe va regarder les acquis ce soir et demain et tout remettre en ordre. Notre seul vrai soucis c’est encore la courroie du variateur. On avait décidé ce matin de changer de fournisseur pour comparer si cela avait une influence positive ou non mais on a très vite compris que ça serait pire. La courroie dépassait régulièrement les 95-100°C alors qu’elle devrait rester en dessous de 90°C. Sur les longs plateaux « flatout » on a donc été obligé de prendre sur nous et se caler à 110km/h au lieu de 130 pour préserver la mécanique, les yeux rivés en permanence sur les températures. Entre le rythme soutenu et la gestion de la courroie, on pensait avoir fait une étape très solide mais elle a quand même claqué à 30km de l’arrivée … On est maintenant rôdé avec Jean Luc pour effectuer l’opération donc on ne perd que 5 minutes mais c’est un peu rageant d’échouer si près du but. Fatalement, on termine les 20 derniers kilomètres de nuit, dans les dunes et encore une fois, c’était loin d’être une promenade: il y avait des locaux partout, des feux, des 4×4 dans tous les sens. On se serait cru au Rallye des Cévennes mais dans le sable ! C’était chaud. »

WhatsApp Image 2021-01-06 at 19.38.16 (1)

« Le temps aurait pu être encore meilleur mais je dirais que l’objectif personnel que je m’étais fixé est atteint. Non seulement on remonte sur le podium mais on a fait un petit trou cette fois et ça, pour le moral, c’est tout bon. Lionel et Loic ont super bien roulé sur la fin de spéciale mais ils perdent gros aujourd’hui. Notre régularité paye et on a vraiment pris un pied monstrueux sur cette 6ème étape. Jean Luc a été impressionant en ce qui concerne l’adaption vis à vis du rythme à adopter, le peu d’erreur de pilotage et nous formons vraiment un bon équipage qui s’écoute et se parle en permanence. Faire une coupure demain sera aussi très bénéfique pour aborder la deuxième semaine du bon côté. »

WhatsApp Image 2021-01-08 at 19.38.50

Sans aucun doute, Jean Luc, Valentin et le Zephyr du JLT Racing peuvent être fiers de cette semaine solide et de leur très belle 3ème place provisoire au classement des T3, grâce à leur 4ème place sur l’étape d’aujourd’hui.

136970068_874937373260304_5723105208839203624_n

Pas d’infos pour l’étape de demain puisqu’il n’y en a pas (vous n’avez pas suivit le résumé !) mais ne vous inquiétez pas, malgré la journée de repos, il y aura quelques surprises à lire demain 🙂

Sources:

Photos: Valentin Sarreaud / PH-Sport

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :