Accéder au contenu principal

Le repos des guerriers (Jour 7 / Dakar 2021)

Journée de repos: Ha’il / Petit dej’ + Bronzage + Massage + Apéros

137544639_5052109368164884_981777506787099511_o

S’il y a bien une journée dont les équipages et les équipes ne redoutait pas, c’est bien la journée de repos. Elle était même vivement attendue après une première semaine particulièrement sélective. Après 6 étapes à travers l’Arabie Saoudite, le Zephyr #397 du JLT Racing brillament guidé par Jean Luc Pisson et Valentin Sarreaud, avait lui aussi mérité une bonne remise en forme. Alors, vraie journée de repos ou pas ?

 » Cette pause entre les deux semaines de course est nécessaire, pour toute la caravane du rallye. Au delà des équipages professionnels de chaque catégorie, il y a aussi des mécaniciens qui ne comptent pas leurs heures, les bénévoles, les cuisiniers, les médecins, les manutentionnaires qui déménagent toutes les infrastrucutres, les commissaires, les journalistes et bien sûr tous les équipages amateurs et notamment ceux qu’on appelé autrefois les « Poireaux », les malles moto. Ces pilotes, femmes et hommes, forcent le respect car après 16h sur la moto, ils doivent eux même faire l’assistance de leur machine. Une journée off est donc primordiale. De mon côté, j’ai essentiellement aidé « Le Belge », notre chef de voiture, à la révision du Zephyr: amortisseurs, transmissions, changements des disques et plaquettes, nettoyage, contrôles. Ces heures de mécanique me seront bien utiles pour les étapes marathon de demain et lundi. Cela veut dire qu’entre les spéciales 7 et 8, nous n’aurons pas le droit à l’assistance, nous devrons faire notre mécanique nous même, dans un bivouac sommaire où tous les équipages se retrouveront. Les années pré-pandémie, vous aviez d’immenses dortoirs où tout le monde était mélangé, pros et amateurs. Ca changera forcément cette année. Pour les plus grosses pièces, notre camion d’assistance qui fait aussi « la course » nous suivra et on pourra récupérer ce dont on a besoin mais jusqu’à une zone limite. »

137702576_5052109031498251_1786117589923255649_o
Valentin en pleine séance de mécanique
137566970_5052109724831515_5585642215419253951_o
Max « Le Belge » et Valentin, son assistant

Les véhicules qui ont beaucoup donné depuis 4000km (liaisons et spéciales comprises), sont donc les chouchoutés du jour. Rien est laissé au hasard, tout comme le sommeil et les soins des corps meurtries:

 » En plus d’une bonne douche, de repas plus copieux que les autres jours, j’ai profité du temps libre pour repasser chez Marion. Les cervicales avaient beaucoup encaissé hier et j’avais vraiment besoin de bien tout remettre en place. J’ai également préparé mon sac pour l’étape marathon, faire de la lessive, passé voir des amis, discuter un peu et surtout prendre le temps d’apprécier la chance que nous avons tout simplement. Enfin, appeler ma famille et remercier tous ceux qui nous suivent. Avec ça, les batteries sont à 100% pour continuer sur notre belle lancée. Le podium qui paraissait une utopie au départ vu notre expérience limitée et nos concurrents directs, est en fait devenu bien réel. On va s’y accrocher comme des fous ! »

WhatsApp Image 2021-01-09 at 19.20.48
Max, le St Bernard du #397
WhatsApp Image 2021-01-09 at 19.23.16
Les ingénieurs Ph Sport en pleines analyses des acquisitions
WhatsApp Image 2021-01-09 at 19.19.04
Le bureau de Valentin
WhatsApp Image 2021-01-09 at 19.19.47
Encore et toujours des écrans
WhatsApp Image 2021-01-09 at 11.52.45
L’étendage le plus rapide du désert

On en profite aussi pour faire un petit récapitulatif sur le classement en T3:

Capture d’écran 2021-01-09 à 21.01.55

La première partie de l’étape marathon sera la Spéciale N°7 reliant Ha’il à Sakaka: Liaison > 284 kmSpéciale > 453 km

0444f

Toutes les infos ici

Sources:

Photos: Valentin Sarreaud / PH-Sport

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :