Accéder au contenu principal

A un pneu près (Jour 2 / Dakar 2023)

Direction Al-‘Ula pour cette seconde étape avec un repas copieux de 447km de chrono à avaler sans neutralisation. Les organisateurs avait prévenu: on attaque dans le vif dès le départ mais avait il prévu un tel scénario ? Ne vous y trompez pas, ces magnifiques paysages avec une étonnante touche de végétation ne sont pas aussi doux qu’ils y paraissent.

Si hier la poussière avait joué de sales tours au duo Christian Lavieille / Valentin Sarreaud, c’est un élément plus costaud qui est venu entraver l’avancé de l’Optimus #218:  » Même au bivouac, je tremble encore après la séance d’essoreuse que nous avons vécu. Des cailloux, encore des cailloux, toujours des cailloux, je pense qu’on en fera des cauchemars cette nuit ! On crève une première fois au km80 et logiquement, nous avons baisser le rythme pour préserver nos précieux pneus. Surtout quand on passe devant de nombreux autres concurrents qui ont déjà épuisés leurs 2 jokers, comme les BRX Hunter de Loeb et Chicherit. A partir du km200 soit à mi-spéciale à peine, le pneu qu’on avait changé commence à perdre en pression. On décide alors de démarrer le compresseur d’air tout en continuant à rouler pour l’utiliser au maximum. La technique aura marché le temps que le compresseur nous lâche et que fatalement le pneu soit trop dégonflé pour continuer. »

En naviguant dans le Top 15 toute la journée, Christian et Valentin ambitionnaient légitimement un excellent résultat et s’accrochent pour préserver ce qui peut l’être: «  Désormais nous n’avions plus de joker et encore autant de kilomètres à faire. On termine la boule au ventre, évitant le moindre cailloux suspects et en croisant tous les doigts que ça passe. Dans cette situation, il faut un brin de chance car vous êtes un passager. Nous terminons 14ème, juste devant Peterhansel, une très grande satisfaction pour moi. Bien sûr nous pouviosn espérer encore mieux mais être au bivouac dans cette position avec « juste » deux crevaisons est un petit exploit. Je suis très satisfait de la navigation sur ce terrain, j’ai réussi à rattraper des micros-boulettes presque immédiatement et nous avons été très efficace. C’est une bonne journée . »

Désormais 14ème au général, le duo nouvellement formé fait mieux que de prendre ses marques. En tout cas, après seulement 2 étapes le ton est déjà donné et chaque départ de spéciale va maintenant être redouté.

Demain, direction Ha’il où le bivouac va s’installer jusqu’à Vendredi. Au programme, 425km de spéciale et 148km de liaison.

Sources:

Photos: Martin Macík / MM Photography

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :