Accéder au contenu principal

Neutralisée mais bien négociée (Jour 3 / Dakar 2023)

Le Dakar navigue aujourd’hui sur des territoires empreints d’histoire, en partant de l’un des centres de la civilisation nabatéenne pour rejoindre Ha’il, qui fut un carrefour des routes commerciales reliant l’Europe à l’Asie. A peine 3 étapes et déjà un rallye qui restera dans l’histoire tant les événements qui se sont enchainés ont déjà bouleversé la hiérachie. Une aubaine pour les outsiders qui peuvent alors tirer leur épingle du jeu.

Après la poussière et les cailloux, c’est maintenant l’eau qui vient brouiller les cartes. Si au départ cette humidité a pu être d’une certaine aide pour les équipages, la situation est rapidement devenu incontrôlable:  » Je m’étais préparé à souffir devant mes GPS sur cette 3ème étape. Elle avait été annoncée comme compliquée en navigation mais avec la pluie, les traces des concurrents sont devenues bien plus visibles et cela nous a bien facilité la tâche. Bien sûr il faut rester hyper concentré, ne pas se faire embarquer sur une mauvaise trace. Pour ma part ce qui a été le plus difficile se fut de gérer un peu de fièvre et un mal de gorge persistant. J’ai vraiment pris sur moi pour faire abstraction et pousser jusqu’à l’arrivée en pensant fort au bivouac de ce soir. »

Les efforts de l’équipage #218 seront en partis récompensé: à cause des conditions météo catastrophiques, la sécurité assuré par les hélicoptères n’était plus suffisante et l’organisation à dû se résoudre à neutraliser la spéciale au CP3, au km377 : « Nous faisions encore une belle spéciale et cela aurait frustrant de voir nos efforts partir en fumée. Mais on ne joue pas avec la sécurité surtout avec autant de concurrents répartis sur un aussi large périmètre. La décision de l’organsiation était la bonne et finalement nous faisons une bonne opération avec cette neutralisation à 100km de l’arrivée. Christian est content de notre journée et moi aussi bien sûr, surtout vu les circonstances. »

A l’heure d’écrire ces lignes, Christian et Valentin réalise le 6ème temps de la spéiale, à 22min du vainqueur Chicherit ! Une sacrée perf’ qui pourrait légérement évoluer après le reclassement des autres concurrents qui rentrent au bivouac au compte goutte. Le Top 10 devrait néanmoins être acquis. Pour vous montrer un peu l’atmosphère sur place, une petite vidéo des coulisses:

Demain, c’est une boucle autour de Ha’il composée de 425km de spéciale et 148km de liaison. En espérant que la météo s’améliore pour permettre à la course d’avoir lieu

Sources:

Photos: Martin Macík / MM Photography

hiringa25 Tout afficher

C’est en feuilletant un vieux magazine de l’année 1994, que mon attrait pour le rallye a commencé. Il aura pourtant fallu attendre le Monte Carlo 2000 pour que j’aperçoive en vrai ces autos et ces pilotes qui me faisaient tant rêver. Depuis, cette discipline hors normes à guider ma vie, sous différentes formes, et j’ai désormais la chance d’y travailler au quotidien comme coordinateur sportif et copilote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :